Comparez les pneus au meilleur prix !

4 questions-réponses sur les pneus cloutés et cloutables

Ce que vous devez savoir sur les pneus cloutés et les pneus cloutables résumé autour de quatre points clefs : leur usage respectif, la réglementation à respecter, les différences d’entretien et les précautions à prendre en cas de monte de ce type de pneu.
Pneu clouté et cloutable : pneu hiver à clou pour rouler sur la neige et la glace

© stockphoto 

Qu'est-ce qu'un pneu clouté ?

Le pneu à clous est un pneu de type nordique ayant la particularité de présenter des pointes métalliques sur sa bande de roulement. Comme un crampon sous une chaussure, ces clous assurent l’adhérence du pneu sur sol glacé ou enneigé.

Mais, sachez qu’en plus d’abîmer le revêtement et de contribuer à la pollution de l’air en dispersant des particules de goudron, les pneus cloutés s’avèrent être bruyants et s’usent rapidement dès qu’ils sont utilisés sur un sol goudronné. Ils n’offrent par ailleurs qu’une très mauvaise adhérence sur sol mouillé.

Quand mettre les pneus cloutés ?

Vous pouvez donc conduire avec des pneus cloutés sur des routes recouvertes de glace ou de neige tassée dans les pays où l’hiver est particulièrement rigoureux et dans certaines zones de montagne. En dehors de ces prédispositions, leur usage est fortement déconseillé.

Le pneu clouté est-il interdit ? 

En France, le pneu clouté n'est pas interdit. C'est l’arrêté du 18 juillet 1985 qui définit la réglementation du pneu à clous. Un clou se compose d’un cylindre métallique dans lequel est inséré une pointe en tungstène. Chaque roue en comporte entre 100 et 150, répartis sur les deux tiers intérieur et extérieur de la bande de roulement, la bande centrale en étant dépourvue. Seuls les pneus radiaux peuvent être cloutés.

Pour les véhicules légers (moins de 3,5 tonnes), la loi précise que :

  • le crampon neuf ne doit pas peser plus de 2 grammes et doit dépasser de 1,5 à 1,8 mm de la bande de roulement du pneu
  • sauf dérogation préfectorale imposée selon les conditions climatiques, l’usage de pneu à crampons est autorisé entre le samedi précédant le 11 novembre et le dernier dimanche de mars.
  • au moins les deux roues de l’essieu moteur doivent obligatoirement en être équipées.
  • la vitesse maximale autorisée est de 90 km/h et le véhicule équipé doit être porteur d’un macaron réglementaire à l’arrière.

Pneu à clous, pneu cloutable : quelle différence ?

Contrairement au pneu clouté équipé de clous fixes, le pneu cloutable se compose d’une bande de roulement moulée de petits trous capables d’accueillir des clous amovibles. On en dénombre entre 80 et 100 par pneu. En pratique, ils sont peu utilisés (hormis sur quelques utilitaires). L’insertion des clous dit le “cloutage” se fait à l’aide d’un outillage spécifique. Une fois l’outil retiré, la gomme se rétracte et maintient le clou en place. L’utilisation de pneu cloutable impose un rodage après la pose (100 km parcouru à environ 50 km/h)  de manière à s’assurer que la bande de roulement soit débarrassée de son lubrifiant.

Utiliser un pneu cloutable sans ses clous n’a pour ainsi dire aucun intérêt en conditions hivernales car il perd son efficacité par rapport à son homologue, le pneu hiver ou le pneu nordique, conçu à la base pour rouler sans clous.

Comment installer les clous sur le pneu ?

Les clous sont insérés dans le pneu de façon à être efficaces sur les routes hivernales : seule la tête plate doit dépasser de la surface du pneu. Si le clou dépasse trop de la bande de roulement, il risque de se déformer, d’agrandir le trou d’insertion ou d’être éjecté. A l’inverse, si le clou est trop enfoncé dans la gomme, il n’atteindra pas la bande de roulement et sera inutile pour la pratique sur chaussée glacée.

Pneu clouté et cloutable : comment insérer les clous dans le pneu hiver

© rezulteo

Si vous montez des pneus à clous, rappelez-vous que les pneus cloutés neufs sont équipés d’indicateurs de rodage qui disparaîtront une fois qu’ils seront correctement rodés. Durant cette phase qui correspond à un roulage d’environ 500 kilomètres, il est conseillé de conduire de manière coulée, sans accélération ni freinage brusque.

Pour répartir uniformément l’usure, les pneus à clous doivent être permutés régulièrement, soit à chaque début de saison, soit tous les 8000 kilomètres environ. Vous pourrez alors échanger les pneus avant et arrière sur un même côté de roulement ou, en cas d’usure due au profil particulier des routes, permuter les roues d’un côté à l’autre afin d’équilibrer l’usure. En tout état de cause, le pneu monté dans un sens ne doit jamais voir son sens de rotation inversé durant un changement.

Ce conseil vous a-t-il aidé ?