Comparez les pneus et trouvez-les au meilleur prix

Notre comparateur vous aide à trouver les meilleurs pneus au meilleur prix

Pneus : 3 points clés à vérifier pour réussir le contrôle technique

Vous devez passer votre contrôle technique : voici quelques vérifications préalables à faire. Découvrez les 3 points clés que vous devez contrôler au niveau de vos pneumatiques pour éviter une contre-visite !
Usure du pneu, correspondance des dimensions... Découvrez les points importants vérifiés sur le pneu lors du contrôle technique

Quels sont les points au niveau pneu vérifiés au contrôle technique ? © rezulteo

1. La dimension de vos pneus

Vos pneus sont un élément très important de réussite du contrôle technique et le premier point vérifié par le technicien sera la conformité de leur dimension. Si vous avez déjà été amené à changer vos pneus, l’opérateur va contrôler qu’ils correspondent bien aux dimensions homologuées pour votre véhicule.

La dimension de vos pneus (ex : 195/50 15) doit être celle homologuée par le constructeur pour votre véhicule. Pour la trouver, consultez votre carnet d'entretien ou tout simplement notre annuaire des véhicules.

Si votre dimension est inadaptée ou illisible, ou si vous avez des dimensions différentes sur un même essieu, vous devrez automatiquement passer une contre-visite.

L'indice de charge (ex : 91) doit être supérieur ou égal à la préconisation d'origine.

Un indice de charge inférieur ou l'absence de cette information sur le pneu entraineront une contre-visite.

L'indice de vitesse (ex : V) doit être supérieur ou égal à la préconisation d'origine.

Un indice de vitesse inférieur ou l'absence de cette information sur le pneu entraineront une observation sur le rapport du contrôle technique.


"Ne prenez pas de risque : une vérification ne prend que quelques minutes. Pour les tailles de pneu différentes de celle d'origine, nous vous conseillons de vous renseigner auprès d’un centre pneu avant de présenter votre véhicule au contrôle technique."

2. L’état et l’usure de vos pneus

L'état de vos pneumatiques étant un élément déterminant pour votre sécurité, la bande de roulement et la structure apparente de vos pneus seront inspectées au contrôle technique pour détecter toute usure et ou forme de détérioration.

La bande de roulement ne doit pas présenter d’usure irrégulière ni avoir atteint le témoin d'usure. Ce dernier doit impérativement être clairement visible. La profondeur entre les sculptures des pneus d'un même essieu ne devra pas non plus excéder 5 mm. Attention également aux corps étrangers éventuels plantés dans la gomme.

Une bande de roulement trop usée, une absence de témoin d'usure ou un écart supérieur à 5 mm entre les 2 pneus d'un même essieu entraineront obligatoirement une contre-visite. Une usure irrégulière ou la présence d'un corps étranger déclencheront une observation sur le rapport de contrôle.

Une détérioration importante (coupure, déchirure ou craquement) de la gomme ou bien une hernie vous obligeront également à subir une contre-visite.


"N'oubliez pas non plus de procéder au gonflage de vos pneus ! La pression recommandée pour votre véhicule est indiquée dans le manuel d’utilisation et parfois à l’intérieur de la portière conducteur, de la trappe à essence ou de la boîte à gants."

3. Le montage de vos pneus

Le montage de vos pneumatiques doit respecter leurs caractéristiques techniques.

Le sens de montage

Certains pneus n’ont pas de contrainte de montage alors que d’autres ont un sens de rotation (symbolisé par une flèche sur le flanc) ou un sens de montage (représenté par un marquage du type in/out sur le flanc) devant être scrupuleusement respecté.

Si vos pneus ne respectent pas ces préconisations de montage ou si vous utilisez une jante inadaptée, une observation sera annotée sur votre rapport de contrôle technique.

Les montes mixtes

Si vous avez des pneus de marques différentes sur un même essieu, une simple observation sera notée sur le rapport de contrôle. En revanche, pour des raisons de sécurité, si vous avez des pneus de structures différentes, de catégories d'utilisation différentes (ex : pneu été et pneu hiver) ou de tailles différentes sur un même essieu, vous devrez impérativement passer une contre-visite.


Pour le contrôle technique et surtout pour votre sécurité sur la route, privilégiez toujours une monte pneumatique homogène, avec des pneus identiques sur les 4 roues et un niveau d'usure sans grosses différences entre les essieux avant et arrière.

En résumé

Défauts entrainant une contre-visite

Soyez attentifs aux points suivants pour éviter de vous faire recaler et de devoir passer une contre-visite afin de valider que les défauts relevés lors de la visite initiale ont bien été corrigés :

  • Dimension de pneu inadaptée (ou information illisible)
  • Pneus de dimensions différentes sur un même essieu
  • Indice de charge inférieur à celui d'origine (ou information illisible)
  • Bande de roulement usée (dépassement du témoin d'usure)
  • Témoin d'usure absent
  • Différence de plus de 5 mm entre les profondeurs des sculptures des pneus d'un même essieu
  • Détérioration importante (craquement, déchirure, hernie)
  • Pneus de structures différentes et/ou de catégories d'utilisation différentes sur un même essieu

Défauts entrainant une observation dans le rapport de contrôle technique

  • Pour votre sécurité, prenez garde aux défauts suivants, même s’ils entraineront une simple observation et ne vous empêcheront pas de réussir le contrôle technique :
  • Indice de vitesse inadapté (ou information illisible)
  • Usure irrégulière (ne dépassant pas le témoin d'usure)
  • Présence d'un corps étranger sur la bande de roulement
  • Pression de gonflage inadéquate
  • Utilisation de jante inadaptée
  • Sens de rotation non conforme
  • Montage de marques différentes sur le même essieu

A partir de mai 2018, la réglementation du contrôle technique subit quelques changements. Les pneus sont évidemment concernés :

  • 3 types de défaillance :

- Mineur : aucune incidence notable sur la sécurité du véhicule ou sur l’environnement. Pas d’impact sur le résultat du CT.

- Majeur : compromet la sécurité du véhicule et peut avoir une incidence négative sur l’environnement ou met en danger les autres automobilistes. Si au moins une défaillance majeure est constatée, la validité du contrôle est de 2 mois avec obligation de contre-visite dans ce délai.

- Critique : constitue un danger direct et immédiat pour la sécurité routière ou ayant une incidence grave sur l’environnement. Lorsqu’il est constaté au moins une défaillance critique, la validité du CT est limitée au jour de contrôle.

  • Concernant les pneus, voici les défaillances répertoriées et leur niveau d'alerte :

> Pneu avec indice de charge ou de vitesse inférieur à la capacité du véhicule, pneu qui touche une partie fixe du véhicule ce qui compromet la sécurité de la conduite

Critique

> Corde visible ou endommagée

Critique

> La profondeur des sculptures n'est pas conforme aux exigences

Critique

> Pneumatiques retaillés non conformes aux exigences : couche de protection de la corde affectée

Critique

> Panne du dispositif de contrôle de la pression de gonflage des pneus ou TPMS 

Majeure

> Pneu non homologué : la taille, la capacité de charge, la marque de réception ou la catégorie de l'indice de vitesse du pneumatique ne sont pas conformes aux exigences et nuisent à la sécurité routière

Majeure 

> Pneumatiques de taille différente sur un même essieu ou sur des roues jumelées ou de types différents sur un même essieu

Majeure

> Pneumatiques de structure différente

Majeure

> Pneumatique gravement endommagé ou entaillé

Majeure

> L'indicateur d'usure de la profondeur des sculptures est atteint

Majeure

> Frottement ou risque de frottement du pneu contre d'autres éléments (sécurité de conduite non compromise)

Majeure

> Pneumatiques retaillés non conformes aux exigences

Majeure

> Le système de contrôle de la pression des pneumatiques est manifestement inopérant

Majeure

> Usure anormale

Mineure

> Frottement ou risque de frottement du pneu contre d'autres éléments (dispositifs antiprojections souples)

Mineure

> Le système de contrôle de la pression des pneumatiques fonctionne mal ou le pneumatique est manifestement sous-gonflé

Mineure

> La pression des pneumatiques est anormale ou incontrôlable

Mineure

Contrôle technique du pneu : les 10 conseils rezulteo pour réussir

© rezulteo

Ce conseil vous a-t-il aidé ?

Sur le même sujet

Retrouvez ce guide dans les dossiers suivants

L’usure des pneus : critère clé au contrôle technique

Je passe le contrôle technique

Vous devez passer votre contrôle technique prochainement ? Ici vous saurez tout sur les critères attendus par rapport à vos pneus : niveau d’usure admis, dimensions homologuées, montage de pneus différents à l’avant et à l’arrière… Sachez repérer les défauts ou signes d’usure qui risquent de vous faire recaler et surtout mettent en péril votre sécurité : pneu craquelé, fissures, hernies, bosses...

Usure, hernie : quand changer mes pneus ?

Dois-je changer mes pneus ?

Comment savoir à quel moment changer ses pneus ? Une question que beaucoup se posent ! Apprenez à mesurer le niveau d’usure de vos pneus et à repérer une usure anormale ou une hernie. Mais aussi : savoir si vos pneus sont en règle avec le code de la route, connaître la date de fabrication de vos pneus, savoir s’il faut changer 2 ou 4 pneus, ou encore comprendre les alertes du capteur de pression des pneus pour détecter une éventuelle fuite d’air… Un dossier complet à consulter sans modération !

Réglementation des pneus

Réglementation des pneus hiver et été : respecter la loi et le code de la route