Comparez les pneus et trouvez-les au meilleur prix

Notre comparateur vous aide à trouver les meilleurs pneus au meilleur prix

3 erreurs à ne pas commettre en cas de conduite sur glace ou neige

En hiver, vous pouvez être confronté à des conditions de conduite imprévues : neige, verglas, circulation difficile… Sachez vous préparer à toute éventualité : découvrez comment rouler sur neige ou glace, mais aussi comment réagir en cas de perte d’adhérence !
Des conseils pour la conduite sur glace et sur neige

© fr.fotolia.com

Ne vous faites pas prendre au dépourvu : anticipez !

Vous devez vous déplacer en voiture dans des conditions hivernales ? Pour éviter les mauvaises surprises, anticipez votre trajet et préparez votre véhicule avant de partir :

  • Consultez la météo et les prévisions de trafic sur le site www.bison-fute.gouv.fr ou au 0800 100 200 (appel gratuit depuis un poste fixe) : mieux vaut planifier votre voyage, voire le différer, que de vous retrouver bloqué dans une situation délicate
  • Vérifiez l’état de votre véhicule avant de prendre la route : testez les éléments sensibles au froid tels que la batterie, remettez à niveau le lave-glace avec du liquide antigel et vérifiez la qualité des balais d’essuie-glace
  • Equipez votre véhicule de 4 pneus hiver dès que la température est inférieure à 7°C : leur gomme plus tendre et leurs sculptures plus profondes vous assurent une meilleure adhérence et une traction plus efficace
  • Vérifiez et ajustez la pression de vos pneus avant de partir : mesurez-la « à froid » avant de commencer à rouler et ajoutez 0,2 bars à la pression recommandée par le constructeur de votre véhicule afin de compenser la baisse de pression due aux températures hivernales
  • Munissez-vous de chaînes à neige afin de parer à toute éventualité : lorsque vous roulez avec des chaînes, réduisez votre vitesse et ne dépassez pas les 50km/h
  • Prévoyez un « kit de survie » contre le froid en cas d’arrêt forcé : raclette pour gratter le pare-brise, chiffon pour essuyer la buée, ampoules de rechange, lampe de poche, vêtements chauds, couverture de survie, eau potable…

Ne roulez pas comme en été : adaptez votre conduite aux conditions hivernales

La conduite en hiver, notamment sur neige ou glace, demande une prudence et une souplesse accrues pour ne pas risquer de perdre le contrôle de votre véhicule :

  • Evitez les freinages, accélérations ou changements de direction brusques : adoptez une conduite souple et sereine, réduisez votre vitesse, roulez à bonne distance des autres véhicules et évitez les dépassements intempestifs (ne doublez jamais le chasse-neige qui vous dégage la chaussée !)
  • Ralentissez à l’approche d’un virage : décélérez lorsque la route est encore droite, évitez de freiner une fois engagé dans la courbe et tournez le volant avec légèreté
  • Accélérez progressivement pour garder vos roues motrices bien en contact avec la chaussée et éviter toute perte d’adhérence
  • Dans une forte montée ou si votre véhicule se met à patiner, passez une vitesse supérieure pour réduire la force exercée sur les roues et augmenter ainsi l’adhérence des pneus
  • Dès que la luminosité s’affaiblit, allumez vos feux de croisement pour être bien visible des autres conducteurs et mieux percevoir votre environnement, en particulier les usagers vulnérables comme les deux-roues ou les piétons mal éclairés.

En cas de perte d’adhérence, ne paniquez pas : adoptez les bons gestes

Si malgré toutes les précautions prises votre véhicule perd subitement de l’adhérence, sachez comment réagir pour retrouver le contrôle :

  • Ne quittez pas la route des yeux : si vous vous focalisez sur un obstacle, vous avez toutes les chances de le heurter
  • Si vous perdez le contrôle lors d’un freinage, relâchez la pédale de frein  
  • Si vos roues se mettent à patiner, passez une vitesse supérieure pour alléger la force qui leur est appliquée et permettre aux pneus de retrouver leur accroche sur la chaussée
  • Pour les véhicules à traction (roues motrices avant) : si vous commencez à déraper, relâchez l’accélérateur et appuyez sur la pédale d’embrayage afin de remettre du poids sur les roues avant
  • Pour les véhicules à propulsion (roues motrices arrière) : si vos roues arrière dérapent, jouez avec l’accélérateur et l’embrayage pour retrouver de l’adhérence et tournez doucement le volant dans la direction souhaitée.

Ce conseil vous a-t-il aidé ?

Sur le même sujet

Retrouvez ce guide dans les dossiers suivants

Conduite sur neige ou chaussée mouillée

J’adapte ma conduite

En fonction des conditions extérieures et des situations de danger, vous devez adapter votre conduite. Rouler en hiver, sur neige ou sur route mouillée, conduire avec une roue de secours, équipé de chaînes ou de chaussettes à neige, de pneus cloutés... Apprenez à évaluer les risques et savoir comment réagir au volant, en cas d’aquaplaning par exemple. Dans cette section, nous vous aiderons également à comprendre le fonctionnement des systèmes d’aide à la conduite tels que l’ABS, l’ESP ou l’ASR et interpréter les réactions de votre véhicule en cas de difficulté.

S’équiper des bons pneus hiver avant de partir au ski

Je pars au ski

Vous vous préparez à partir en vacances à la neige ? Pour rouler en hiver et surtout lors d’un long trajet, assurez-vous d’avoir le bon équipement : pneus hiver, chaînes à neige... Apprenez aussi à ajuster la pression de vos pneus selon la température, savoir quand et comment monter les chaînes et ajuster votre conduite. Et surtout, n’oubliez pas de vérifier la pression et l’usure de vos pneus avant de partir, pour prendre la route des vacances en toute sécurité.

Conduire en toute sécurité

Conduire sous la pluie en toute sécurité grâce à nos conseils de conduite